L’éclairage devient intelligent

Parce qu’il est nécessaire de diminuer notre consommation d’énergie, tant pour des raisons économiques qu’écologiques, des initiatives voient le jour. C’est le cas ici de l’éclairage qui, grâce aux avancées de la domotique, s’adapte en fonction de la situation du moment. On parle d’éclairage intelligent.

 

Cette révolution concerne le privé et le public et s’applique à l’extérieur comme à l’intérieur.
Elle a débutée avec l’apparition des LED (Light-Emitting Diode) qui sont des diodes électroluminescentes. La LED garantie un rendement lumineux élevé tout en permettant de faire des économies de 60 à 90% par rapport aux lampes à incandescence. La LED est même plus économique (de 10 à 20%) qu’une lampe basse consommation.

 

De nouvelles perspectives s’offrent aux designers et créateurs ! Comme en témoigne cette bande de LED à la couleur verte qui valorise une pièce tout en se faisant très discrète.

 

Des capteurs intégrés aux lampes détectent s’il y a du mouvement dans une pièce. Ainsi, les lumières s’allument automatiquement lorsque vous entrez et s’éteignent lorsque qu’il n’y a plus d’activité.

Une autre version existe avec le smartphone. Quand celui-ci est détecté dans la pièce, la lumière s’allume instantanément. Si vous quittez la pièce, la lumière s’éteint !

 

Plus poussé encore que le précédent exemple, des capteurs détectent les mouvements afin de déclencher la lumière et de l’éteindre. Mais ici, les capteurs analysent aussi la luminosité naturelle et adapte l’intensité de la lumière en fonction. Nous sommes déjà dans le futur !

 

Dans le même esprit, Franck Magné a créé une lampe qui s’adapte cette fois-ci à notre activité numérique. Concrètement, la lampe diffuse une lumière différente en fonction de ce que l’on fait sur l’ordinateur : écoute de morceaux de musique, lecture (lumière forte), visionnage d’un film (lumière tamisée).

 

 

Les communes peuvent désormais faire des économies notables ! Les éclairages publics sont devenus eux aussi intelligents. La ville de Vif en Isère a adopté ces lampadaires qui détectent les piétons et voitures. S’il y a une activité, il accentue sa lumière et le lampadaire suivant en fait de même automatiquement. Ils diminuent ensuite leur luminosité lorsqu’il n’y a plus personne.

Ainsi, la ville fait des économies de 21 000 kWh par an soit presque 2 tonnes de Co2. Pour vous donnez une idée, cela représente 20 allers-retours en avion Paris-New-York !

Et les possibilités vont s’agrandir ! Le progrès technologique ne s’arrête jamais. Récemment, c’est la diode électroluminescente organique (OLED) qui a fait son apparition. Souple et transparente, elle permet d’être sculptée afin de créer de nouveaux luminaires à la fois designs et pratiques.

 

L’éclairage intelligent existe et s’améliore constamment. Sa démocratisation fait qu’il sera un jour chez nous, dans notre ville, dans notre quotidien.

  • 0

Commentez cet article

Votre adresse ne sera pas publiée.